Les Avantages d’utiliser les Chances de Gagner l’I.G.R. les G.I. et les F.G.

Les jeux d’argent et de hasard sont avant tout un divertissement souvent choisis pour leurs prix et les chances de gagner. Mais de gagner quoi exactement ? C’est quoi des chances avantageuses ? Et que vient faire les prix moyens le faux gain et la partie nulle dans tout ça ?

Allez, posons-nous 5 minutes avec un café le temps de bien décrypter de quoi on parle pour en tirer de précieux avantages. Vous aller voir qu’on peut choisir encore mieux ses jeux de hasard pas si hasardeux que ça.

Qu’est-ce que les chances de gagner ?

Souvent exprimé en pourcentage, il s’agit de la part des parties rapportant un prix et ça se calcule en fonction du nombre de lots par pool de jeu. Sur le Millionnaire FDJ il y a 1 793 014 lots pour 12 millions de tickets.

Donc la calculatrice indique qu’il y a 29,88 % de parties gagnantes et ça représente une chance sur 3,35 de gagner. Facile ?

On peut dire qu’en général sur les jeux FDJ Illiko il y a 26 % de parties gagnantes, c’est une probabilité d’une chance sur 4 et c’est calculé avec plus de 300 jeux. Jusqu’ici tout va bien c’est simple.

Qu’est-ce que l’Indice de Gain Réel ?

Parmi les prix à gagner il y a parfois des prix peu intéressants car ils sont d’une valeur égale ou inférieure au coût de la partie de jeu.

Ce taux aussi appelé IGR élimine les prix indésirables, il indique les chances de gagner un prix supérieur au coût de la partie de jeu. Il est beaucoup plus sélectif que les chances de victoire, c’est le premier indice plus exigent à découvrir en détails ici.

Toujours exprimé en pourcentage, IGR est de 17,22 % sur le Millionnaire et c’est une chance sur 5,6 de tomber dessus. Effectivement c’est plus sélectif que les chances de gagner, aussi le taux est réduit.

Qu’est-ce qu’un gain nul ou un Faux Gain ?

C’est justement les prix qu’on a mis de côté avec l’IGR, on peut dire que gagner une partie nulle ou un faux gain revient à gagner un prix sans gros intérêt.

Il s’agit des lots d’une valeur égale ou inférieure au prix de la partie de jeu. Si sur un jeu à 5 € il y a des lots de 3 € de 4 € ou de 5 € voilà les prix en question. Ils donnent un gain nul car au final on n’a pas gagné un seul centime, au mieux le remboursement de sa partie de jeu.

Sur le jeu Olé Sombreros ! version Super Jackpot il y a à gagner par pool 134 500 prix de 2 € et 134 500 prix de 1 €. La partie de jeu coûte 2,91 € ! Donc ce jeu a un pitoyable indice de faux gain de 17,93 % malgré un magnifique 35,07 % de chances de gagner.

C’est bon ? Toujours là ? Allez, on continue avec une sélection encore plus révélatrice.

Que sont les Gains Intermédiaires ?

Ou Gi pour les intimes, voila un indice encore plus sélectif que l’Indice de Gain Réel, 3 rangs de prix sont éliminés de ce nouvel indice. Les gains intermédiaires se calculent avec l’ensemble des prix sans :

  • le premier prix car pour le gagner il faut avoir une chance miraculeuse !
  • Le 2e prix car c’est souvent la même chose un lot un peu moins intéressant mais avec toujours des probabilités difficiles
  • le dernier prix car même s’il a des chances intéressantes sa valeur est souvent nulle sans réel revenu.

Voici en rose les prix intermédiaires ou les gains intermédiaires sur le jeu Millionnaire FDJ, on voit les 3 rangs de prix écartés de cet indice.

gains intermédiaires sur le jeu Millionnaire FDJ
gains intermédiaires sur le jeu Millionnaire FDJ

Super, mais à quoi peut servir ce nouvel indice ?

Les avantages de connaître et comparer les gains réels sur les jeux

Le gain réel est une moyenne de différents rangs de prix. Il est exprimé par deux chiffres :

Pour exemple sur le jeu Millionnaire voici les chiffres connus :

  •  29,88 % de parties gagnantes sur l’ensemble du jeu soit une chance sur 3,35
  • 17,22 % de IGR c’est plus intéressant pour nous et c’est une chance sur 5,81 de gagner au moins 20 €
  •  sur ce jeu la moyenne du gain intermédiaire le plus probable est de 31,07 € et on a 17,22 % de chances de l’obtenir. C’est une chance sur 5,81.

Attention le montant en euros et le pourcentage sont des moyennes pondérées de plusieurs rangs de prix. Semblable à la MPL du jeu c’est encore plus sélectif et tout l’avantage de ce taux est de le comparer entre différents jeux.

S’il ne fallait retenir qu’un seul indice pour bien comparer les jeux, ce serait celui-ci, il indique une moyenne globale mais aussi beaucoup plus sélective parmi les prix les plus intéressants et faciles.

Quels sont les moyennes actuelles des gains intermédiaires ?

Pour comparer les jeux il faut d’abord les regrouper par cout d’une partie et comparer les jeux entre eux. Voici les différentes moyennes actuellement calculées avec plus de 330 jeux Française des Jeux.

mise
moyenne des gains intermédiaires
probabilités
une chance sur
pourcentage des tickets gagnants
10 €
41,40 €
14,50 %
10
50 %
5 €
18,70 €
14,30 %
7,5
53 %
3 €
11,60 €
15,50 %
8
58 %
2 €
7,90 €
14,50 %
8
56 %
1 €
4,00 €
14 %
8
56 %
- de 1 €
2,00 €
14,30 %
8
56 %

Les probabilités ont été arrondies à l’unité

Voici un graphique comparant toutes les données portant sur le jeu Millionnaire avec les moyennes obtenues avec les jeux FDJ à 10 €.

Comparaison mpl des GI chances de gagner IGR MPL Millionnaire
Comparaison mpl des G. I. chances de gagner IGR MPL Millionnaire

On voit rapidement les jeux avantageux avec les couleurs, plus le bleu clair est visible, plus c’est intéressant pour Millionnaire et inversement avec le vert.

En conclusion, au premier coup d’œil on peut dire que la moyenne pondérée des prix de ce jeu est faible, 2 € de moins, il y a aussi beaucoup de faux gains avec près de 13 %.

Concernant les prix intermédiaires, 10 € de moins sur cette moyenne pondérée il n’y a pas beaucoup de prix dans cette catégorie, donc si on prend en compte les 29,88 % de tickets gagnants ça veut dire qu’il y a beaucoup de faux gains et c’est confirmé par l’impressionnant 12,67 %.